Test

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Meuf dans le turfu Meuf dans le turfu
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-test-bord.boardlog.com/
Age : 20
Messages : 19
Points : 118
avatar
Lun 5 Juin - 17:36


Titre du rp.


T'es tu déjà demandé qui tu es ? ce qui fait de toi, toi ? Et pas un(e) autre ? Est ce ton physique ? Ton ADN ? Ton caractère, ou bien même ton passé ? Cette question, on pourrait y passer des heures à philosopher dessus, non ? Et là, chacun à sa propre réponse à la question. Mais si on plongeait dans le sujet ?
Tiens, je vais te raconter une petite histoire. Thésée part combattre le minotaure, et pour ce, il a besoin d'un bateau. Or, à chaque fois qu'un élément est abimé d'une quelconque façon, il est remplacé. Quand il revient chez lui, tout les éléments du bateau ont été remplacés. Alors, dit moi, est ce toujours le bateau de Thésée ?
Si tu réponds non, dans ce cas, à partir de quel moment ce n'est plus le bateau de Thésée ?
Et si tu réponds oui, imagine que, à chaque fois qu'un élément est retiré, un homme les reprenne. Ensuite, avec tout ces éléments, il refait son bateau. Lequel des deux bateau est vraiment celui de Thésée ?
Pas si facile, hein !
Maintenant, faisons un test. réfléchis à cette histoire, et questionne les personnes autour de toi. Alors, que réponde t-elle ? Pari tenu qu'elles ont toutes un avis plus ou moins différent !
Comme quoi, l'identité, c'est propre à chacun !
Maintenant, dit moi, quelle est ton identité ?

By Phenix de la Lune sur Epicode<


Meuf dans le turfu Meuf dans le turfu
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-test-bord.boardlog.com/
Age : 20
Messages : 19
Points : 118
avatar
Lun 26 Juin - 19:30

NOM Prénom & NOM Prénom
Sous titre


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque elementum consequat congue. Ut tincidunt augue et laoreet mollis. Cras malesuada fermentum est sed tempor. Donec libero odio, euismod id porta a, rhoncus et mauris. Praesent urna enim, ultricies sed nulla nec, ornare auctor neque. Ut faucibus dictum ipsum ut maximus. Nullam iaculis libero egestas ultrices ultricies. Morbi venenatis magna eget turpis placerat, gravida luctus nunc vulputate. Morbi cursus dignissim turpis, sed lobortis turpis tempus quis. Donec eget urna quis felis hendrerit mollis ut sit amet urna. Praesent aliquet quam in metus pellentesque aliquet.

Etiam imperdiet nisi nisl. Vivamus nunc nunc, commodo consequat vulputate suscipit, bibendum vitae mauris. Nullam at dolor eget ligula lobortis pellentesque. Vivamus feugiat iaculis vulputate. Sed enim neque, tristique sed mi a, scelerisque semper urna. Quisque blandit sagittis magna ut eleifend. Praesent ut libero elit. Curabitur consequat nibh sem, non condimentum sapien tempor dapibus. Morbi dapibus nunc non enim faucibus, id placerat odio blandit. Morbi non sollicitudin tellus. Donec eget diam leo. Quisque maximus, eros a semper ultricies, ante quam venenatis neque, nec pharetra leo lectus in tellus. Pellentesque at diam ac dui ultricies varius. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Ut sed nibh non justo iaculis fermentum.

- Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque elementum consequat congue.

Suspendisse blandit arcu a vulputate luctus. Aenean interdum, est vitae faucibus varius, velit tellus dictum orci, at rhoncus ipsum velit tristique dolor. Vivamus ac lorem id urna facilisis scelerisque. Aenean at viverra sapien. Vivamus quis posuere dui. Etiam blandit nunc et laoreet auctor. Sed finibus sapien ac urna tristique tempor. Etiam eget euismod dolor. Nunc accumsan mauris eget felis tempus, a porttitor urna convallis. Cras vel dignissim ex. Proin luctus iaculis ligula, elementum cursus sapien interdum in. Nulla maximus dui sed sollicitudin vehicula.
© Nephilith pour EPICODE.
Meuf dans le turfu Meuf dans le turfu
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-test-bord.boardlog.com/
Age : 20
Messages : 19
Points : 118
avatar
Mar 4 Juil - 11:35
En se réveillant un matin après des rêves agités, Gregor Samsa se retrouva, dans son lit, métamorphosé en un monstrueux insecte. Il était sur le dos, un dos aussi dur qu’une carapace, et, en relevant un peu la tête, il vit, bombé, brun, cloisonné par des arceaux plus rigides, son abdomen sur le haut duquel la couverture, prête à glisser tout à fait, ne tenait plus qu’à peine. Ses nombreuses pattes, lamentablement grêles par comparaison avec la corpulence qu’il avait par ailleurs, grouillaient désespérément sous ses yeux. « Qu’est-ce qui m’est arrivé ? » pensa-t-il. Ce n’était pas un rêve. Sa chambre, une vraie chambre humaine, juste un peu trop petite, était là tranquille entre les quatre murs qu’il connaissait bien.

Au-dessus de la table où était déballée une collection d’échantillons de tissus - Samsa était représentant de commerce - on voyait accrochée l’image qu’il avait récemment découpée dans un magazine et mise dans un joli cadre doré. Elle représentait une dame munie d’une toque et d’un boa tous les deux en fourrure et qui, assise bien droite, tendait vers le spectateur un lourd manchon de fourrure où tout son avant-bras avait disparu. Le regard de Gregor se tourna ensuite vers la fenêtre, et le temps maussade - on entendait les gouttes de pluie frapper le rebord en zinc - le rendit tout mélancolique. « Et si je redormais un peu et oubliais toutes ces sottises ?

» se dit-il ; mais c’était absolument irréalisable, car il avait l’habitude de dormir sur le côté droit et, dans l’état où il était à présent, il était incapable de se mettre dans cette position. En se réveillant un matin après des rêves agités, Gregor Samsa se retrouva, dans son lit, métamorphosé en un monstrueux insecte. Il était sur le dos, un dos aussi dur qu’une carapace, et, en relevant un peu la tête, il vit, bombé, brun, cloisonné par des arceaux plus rigides, son abdomen sur le haut duquel la couverture, prête à glisser tout à fait, ne tenait plus qu’à peine. Ses nombreuses pattes, lamentablement grêles par comparaison avec la corpulence qu’il avait par ailleurs, grouillaient désespérément sous ses yeux. « Qu’est-ce qui m’est arrivé ?


Meuf dans le turfu Meuf dans le turfu
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-test-bord.boardlog.com/
Age : 20
Messages : 19
Points : 118
avatar
Mar 4 Juil - 11:36
En se réveillant un matin après des rêves agités, Gregor Samsa se retrouva, dans son lit, métamorphosé en un monstrueux insecte. Il était sur le dos, un dos aussi dur qu’une carapace, et, en relevant un peu la tête, il vit, bombé, brun, cloisonné par des arceaux plus rigides, son abdomen sur le haut duquel la couverture, prête à glisser tout à fait, ne tenait plus qu’à peine. Ses nombreuses pattes, lamentablement grêles par comparaison avec la corpulence qu’il avait par ailleurs, grouillaient désespérément sous ses yeux. « Qu’est-ce qui m’est arrivé ? » pensa-t-il. Ce n’était pas un rêve. Sa chambre, une vraie chambre humaine, juste un peu trop petite, était là tranquille entre les quatre murs qu’il connaissait bien.

Au-dessus de la table où était déballée une collection d’échantillons de tissus - Samsa était représentant de commerce - on voyait accrochée l’image qu’il avait récemment découpée dans un magazine et mise dans un joli cadre doré. Elle représentait une dame munie d’une toque et d’un boa tous les deux en fourrure et qui, assise bien droite, tendait vers le spectateur un lourd manchon de fourrure où tout son avant-bras avait disparu. Le regard de Gregor se tourna ensuite vers la fenêtre, et le temps maussade - on entendait les gouttes de pluie frapper le rebord en zinc - le rendit tout mélancolique. « Et si je redormais un peu et oubliais toutes ces sottises ?


Meuf dans le turfu Meuf dans le turfu
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-test-bord.boardlog.com/
Age : 20
Messages : 19
Points : 118
avatar
Mar 4 Juil - 11:36
En se réveillant un matin après des rêves agités, Gregor Samsa se retrouva, dans son lit, métamorphosé en un monstrueux insecte. Il était sur le dos, un dos aussi dur qu’une carapace, et, en relevant un peu la tête, il vit, bombé, brun, cloisonné par des arceaux plus rigides, son abdomen sur le haut duquel la couverture, prête à glisser tout à fait, ne tenait plus qu’à peine. Ses nombreuses pattes, lamentablement grêles par comparaison avec la corpulence qu’il avait par ailleurs, grouillaient désespérément sous ses yeux. « Qu’est-ce qui m’est arrivé ? » pensa-t-il. Ce n’était pas un rêve. Sa chambre, une vraie chambre humaine, juste un peu trop petite, était là tranquille entre les quatre murs qu’il connaissait bien.

Au-dessus de la table où était déballée une collection d’échantillons de tissus - Samsa était représentant de commerce - on voyait accrochée l’image qu’il avait récemment découpée dans un magazine et mise dans un joli cadre doré. Elle représentait une dame munie d’une toque et d’un boa tous les deux en fourrure et qui, assise bien droite, tendait vers le spectateur un lourd manchon de fourrure où tout son avant-bras avait disparu. Le regard de Gregor se tourna ensuite vers la fenêtre, et le temps maussade - on entendait les gouttes de pluie frapper le rebord en zinc - le rendit tout mélancolique. « Et si je redormais un peu et oubliais toutes ces sottises ?

» se dit-il ; mais c’était absolument irréalisable, car il avait l’habitude de dormir sur le côté droit et, dans l’état où il était à présent, il était incapable de se mettre dans cette position. En se réveillant un matin après des rêves agités, Gregor Samsa se retrouva, dans son lit, métamorphosé en un monstrueux insecte. Il était sur le dos, un dos aussi dur qu’une carapace, et, en relevant un peu la tête, il vit, bombé, brun, cloisonné par des arceaux plus rigides, son abdomen sur le haut duquel la couverture, prête à glisser tout à fait, ne tenait plus qu’à peine. Ses nombreuses pattes, lamentablement grêles par comparaison avec la corpulence qu’il avait par ailleurs, grouillaient désespérément sous ses yeux. « Qu’est-ce qui m’est arrivé ? » pensa-t-il. Ce n’était pas un rêve.

Sa chambre, une vraie chambre humaine, juste un peu trop petite, était là tranquille entre les quatre murs qu’il connaissait bien. Au-dessus de la table où était déballée une collection d’échantillons de tissus - Samsa était représentant de commerce - on voyait accrochée l’image qu’il avait récemment découpée dans un magazine et mise dans un joli cadre doré. Elle représentait une dame munie d’une toque et d’un boa tous les deux en fourrure et qui, assise bien droite, tendait vers le spectateur un lourd manchon de fourrure où tout son avant-bras avait disparu. Le regard de Gregor se tourna ensuite vers la fenêtre, et le temps maussade - on entendait les gouttes de pluie frapper le rebord en zinc - le rendit tout mélancolique. « Et si je redormais un peu et oubliais toutes ces sottises ?


Contenu sponsorisé

Test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aller à la page : 1, 2  Suivant